Tricycle Wisa-Gloria

TRICYCLE WISA-GLORIA 1963 

 

Tricycle Wisa-Gloria

 

Bordeaux métallisé, selle réglable, guidon en V, pneus en caoutchouc plein. Fabriquant : Wisa-Gloria Werke AG, Suisse. Modèle 1171. Année 1963. Dimensions approximatives : 63,5 x 79,5 x 41 cm. Cadre en tôle.

 

Ce tricycle a été acheté neuf au courant de l'été 1963. Il est entièrement dans son jus avec toutes les pièces d'origine. Il n'a jamais été transformé ou restauré à ce jour. Il a été exposé lors du Léman Rétro qui s'est déroulé à Blonay les 27 et 28 août 2016, parmi d'autres véhicules anciens. Les photos relatives à ce tricycle sont visibles en cliquant directement sur la photo qui se trouve ci-dessus ou ci-dessous : 

 

Tricycle 2

 

Quant à sa petite histoire, elle est digne d'un conte de fée! J'étais âgée de deux ans et demi lorsque je l'ai reçu en plein milieu de l'année 1963. Si vous saviez à quel point je l'ai aimé et comme j'ai eu du chagrin lorsque ma maman l'a ensuite confié à ma tante pour ma cousine. J'ai passé des années à penser à lui, à le rechercher et à consulter toutes les petites annonces, sans jamais le retrouver. Puis, un beau jour, quelle ne fut pas ma surprise de voir une photo où j'ai réellement cru le reconnaître. Je me disais que ce n'était pas possible, mais mon coeur était chargé d'une telle émotion que celle-ci était carrément indescriptible. J'ai pris contact immédiatement avec la personne qui s'est proposée de me l'apporter le lendemain et là, j'ai eu les larmes aux yeux en voyant qu'il y avait toujours, sur la selle de celui-ci, les autocollants du Père Noël et du Saint-Nicolas que j'avais mis dessus jadis avec la permission de ma maman qui, pourtant, était la première à détester cela car elle avait un sens profond du respect envers les objets qu'elle m'apprenait à soigner. Avec du recul, je me dis qu'elle avait sans doute cédé à un de mes caprices car elle savait que j'étais fascinée par le vieil homme vêtu de rouge qui portait une barbe blanche et qui n'était autre que mon grand-père lorsque j'étais petite. C'était bien le tricycle de mon enfance que je retrouvais et pas n'importe lequel, ni le même.

 

Je suis rentrée chez moi avec mon tricycle sous le bras, je n'en revenais pas. Je lui ai donné un bain pour fêter nos retrouvailles, les autocollants sont partis naturellement au contact de l'eau et du Shampoo-Auto, sans laisser la moindre trace. Je pense que ma maman, qui n'est plus de ce monde aujourd'hui, serait contente et fière de savoir que nous sommes à nouveau ensemble et qu'il n'a plus ces vieilles images collées sur lui, même si j'ai pu l'identifier grâce à celles-ci. Je ne peux que remercier mon ange gardien et toutes les personnes qui ont pris soin de lui pendant 50 ans. A présent, il ne me quittera plus jamais, aussi longtemps que je vivrais, et j'en suis heureuse. Il faut toujours croire en ses rêves et ne jamais douter car ceux-ci finissent par se réaliser un jour. Il suffit de mettre des convictions profondes et sincères à l'intérieur de son coeur, comme saurait encore le faire un enfant. Quant à l'album de mon tricycle, il se trouve à présent ici!

 

Signer le Livre d'Or                 Retour à l'accueil

×